[Archive] Rodez, Aveyron : 25’000 habitants, une inspiration pour la Suisse périurbaine qui change

== Ce billet fait partie des articles postés sur feu blogs.letemps.ch/yann-heurtaux. Ils sont désormais archivés ici. ==

 

Rodez, tranquille capitale aveyronnaise qui sommeille à l’ombre de sa cathédrale gothique de pierre rouge, témoignage d’un passé ancien, riche et glorieux. Rodez, terre des aveyronnais des métiers de bouche, ou négociants en vins, qui « montaient à la capitale » par ce train de nuit quotidien imposé contre toute logique économique par un ancien ministre puissant issu du cru.

« Rodés », ville d’Oc, ancienne capitale du Rouergue. Terre des ruthénois, en hommage à l’ancienne tribu gauloise. Rappelons une des ces devises occcitanes qui se passent encore aujourd’hui presque de traduction en terres francophones, celle des valeurs des troubadours : « Larguesa, Prètz, Mercé, Paratge, Convivéncia » (Générosité/Ouverture d’esprit, Valeur/Noblesse de cœur, Merci/Grâce, Egalité/Respect de l’autre, Convivialité/Vivre ensemble).

Rodez où j’ai vécu de 2005 à 2008, où ma maman réside, Rodez qui a tellement changé depuis.

Lire la suite

Pas d’exécution, pas de chocolat ou « Comment je suis devenu CCC »

J’assistais ce matin à une discussion passionnante dans le cadre d’un rendez-vous mensuel à Neuchâtel, le 2×10 (un espace, commun au Swiss Creative Center et au FabLab à 20 secondes de la gare, 15 à 30 personnes, du café, 2 fois 10 minutes de présentations, une discussion d’une petite heure).
Le thème, la propriété intellectuelle, a permis à Charles Andrès, mon employé (je suis membre actif de l’association qui lui paye son salaire), de tenir le rôle de champion des biens communs. C’était bien.

Ah non c'est pas ça. Belle pierre !

Ah non c’est pas ça. Belle pierre !

Lire la suite