Coworking Lausanne

Quand je suis arrivé à Lausanne en 2012, il y avait un seul espace de coworking revendiqué comme tel : l’Eclau (coucou Stéphanie).

J’ai aidé le second à ouvrir en janvier 2013 : La Muse Lausanne (désormais fermé ; une partie de la communauté est devenue l’association à la base de Work ‘n Share).

Puis ce fut pour moi l’aventure Hackuarium, dans ce qui allait devenir les Ateliers de Renens (après une brève version 0.1 dans l’éphémère G-60).

En 2016, je contribue 6 mois à l’expérience holacratique de VillageOffice en tant que co-fondateur de la coopérative. Je sers aussi à cette période un an comme un des 3 premiers romands au comité de coworking.ch.

De janvier 2017 à décembre 2018, je suis Lead Concierge et membre fondateur de La Serre, tout en continuant à contribuer aux efforts francophones de documentation de l’émergence du mouvement des tiers-lieux libres et ouverts (ou open source), via la plateforme Movilab, et 3 éditions de la Biennale Internationale de Design de Saint-Étienne. Je contribue également un peu aux avancées de la European Freelancers Week et de coworking.org / European Coworking Assembly. C’est aussi une période ou l’on étudie sérieusement avec les assureurs de la place la possibilité d’adapter cohip.ca à Lausanne, sans succès pour l’instant.

J’aime les gens qui cowork, moins le bullshit, et parfois j’en cause même sur scène.

Ou pire, en toge avec des bières.

Depuis 2013 et l’édition de Barcelone, je suis membre bénévole de la Core Team (disclosure : mandat freelance en 2018, retour au bénévolat en 2019) organisant chaque année la Coworking Europe Conference.

En vrac et en parallèle, je fut contributeur de plusieurs campagnes de crowdfunding mondiales ou locales dédiées au coworking, après avoir crowdfundé ma participation à la Coworking Europe Conference 2013 via une campagne éclair de 3 jours : le Coworking Handbook, ImpactHub Genève, transforma bxl, Co+Hoots Phoenix, Patchwork Tivoli, Canoe Coworking.

À tous ces titres, je suis un fervent défenseur de cette façon de travailler à Lausanne, depuis que je l’ai découverte en 2011-2012 au Betacowork de Bruxelles.

Via cette page, j’aimerais rassembler celles et ceux souhaitant fédérer opérateurs·trices de lieux, animateurs·trices de communautés et praticien·ne·s de cette façon de travailler à Lausanne. Pour mieux se connaître et échanger entre pairs, pour être plus visibles en tant que secteur économique, pour densifier les opportunités de collaboration, pour développer des offres utilisant notre pouvoir d’achat commun (mutualisation et diminution de coûts, via included.co notamment).

Contactez-moi et faisons ça ensemble.